Abuja accueille le dialogue politique de haut niveau sur les ODD dans les plans nationaux de développement

Printer-friendly version

Addis-Abeba, le 26 mai 2017 (CEA) - La Division du renforcement des capacités de la Commission économique pour l’Afrique (CEA) organise en juin, à Abuja, un dialogue politique de haut niveau sur la planification du développement en Afrique avec le Ministère du budget et de la planification nationale du Nigéria.

Le dialogue de haut niveau, qui se déroule du 28 au 30 juin, a pour thème « Intégrer les Objectifs de développement durable dans les plans nationaux de développement » et offre aux planificateurs africains et directeurs généraux d’organismes de planification la possibilité de discuter et d’identifier les approches, les outils et les lignes directrices qui peuvent être appliqués par les États membres pour intégrer les ODD dans les processus nationaux de planification du développement.

Le dialogue offre également aux participants un forum pour partager des connaissances et des expériences dans la conceptualisation, l’alignement et la mesure des progrès de la mise en œuvre des ODD en tenant dûment compte des priorités nationales de développement et des processus décisionnels.

Les délégués partageront également les connaissances sur les implications politiques de la domestication des ODD afin d’en garantir la propriété nationale du processus d’intégration.

Le Chef de la planification du développement et des statistiques de la Division du renforcement des capacités, Sylvain Boko, affirme que localiser les ODD et en faire un succès pour tous est important car cela améliorera la vie des africains et ce de manière concrète.

« À la fin du dialogue de haut niveau, les participants devraient être mieux informés et s’en retourneront avec une compréhension commune des approches et des outils qui peuvent être adoptés par les États membres pour intégrer les ODD dans les processus nationaux de planification du développement », déclare M. Boko.

Les organisateurs espèrent également que les participants seront mieux équipés pour conceptualiser, formuler, mettre en œuvre, suivre, évaluer et faire des rapports sur les plans nationaux de développement qui intègrent les ODD et possèderont une meilleure compréhension des défis et des opportunités dans la mise en œuvre des plans nationaux de développement alignés sur les ODD.

Adopté par les États membres des Nations Unies en septembre 2015, l’Agenda 2030 est un plan d’action pour les populations, la planète et la prospérité, qui vise à éradiquer la pauvreté sous toutes ses formes et dimensions, y compris l’extrême pauvreté, grâce à 17 objectifs de développement durable et 169 cibles établis dans l’accord historique.

« Les dirigeants mondiaux lors de l’adoption de l’Agenda ont déclaré qu’ils sont déterminés à prendre des mesures audacieuses et transformatrices qui sont de toute urgence nécessaires, pour mettre le monde sur la voie de la viabilité et de la résilience ; ce dialogue est ainsi un moyen de tenir cette promesse sur le continent afin que personne ne soit laissé pour compte », déclare M. Boko.

Les objectifs couvrent un large éventail de questions sur le développement durable à savoir, mettre fin à la pauvreté et la faim, améliorer la santé et l’éducation de, rendre les villes plus viables, lutter contre le changement climatique et protéger les océans et les forêts. Les dirigeants mondiaux veulent susciter plus d’action, au cours des quinze prochaines années dans ces domaines critiques pour l’humanité et la planète.

En Afrique, les ODG sont mis en œuvre simultanément et de manière intégrée avec l’Agenda 2063, le cadre stratégique de cinquante de l’Afrique pour la transformation socio-économique qui envisage d’accélérer la mise en œuvre des initiatives continentales passées et existantes pour la croissance et le développement durable.

« Le succès de la mise en œuvre et de la réalisation de ces objectifs dépendront de la façon dont les États membres domestiquent et mettent en œuvre ces objectifs aux niveaux national et infranational », déclare M. Boko et ajoutant que le succès exige une approche cohérente de leur localisation et de leur mise en œuvre.

Plus d’un an après l’adoption des ODD, les pays africains sont à différents stades du processus de domestication.

Le dialogue fait partie des dialogues politiques de haut niveau sur le leadership de la CEA des planificateurs africains et des directeurs généraux des organismes de planification qui reconnaissent le besoin de promouvoir la coordination et la cohérence entre les planificateurs africains.

 

Publié par:
La Section des communications
Commission économique pour l’Afrique
BP 3001
Addis-Abeba (Éthiopie)
Tél. +251 11 551 5826
Adresse électronique : ecainfo@uneca.org