Le pacte de la vision du régime minier de l’Afrique (AMV) entre le secteur privé et des états africain a été annoncé

Printer-friendly version

Le Cap, Afrique du Sud, 11 Février 2016 (CEA) – Le lancement d’un pacte entre des sociétés minières et des gouvernements africains pour soutenir la vision du régime minier de l’Afrique a été annoncé au Mining Indaba, basé dans le Cap chaque année.

Frank Dixon Mugyenyi, conseiller de commerce dans le ministère du commerce et de l'industrie à la commission de l'union africaine, a prononcé le discours d'ouverture au nom de Son Excellence Mme Fatima Acyl pendent le dîner organisé par le Centre Africain de Développement Minier (AMDC) mardi soir.

« Ce pacte est une étape concrète vers l'alignement des intérêts principaux de la mise en œuvre de la vision du régime minier de l’Afrique avec des intérêts des entreprises, » le discours du commissaire a dit. « Le but de ce pacte est de renforcer la confiance et la compréhension mutuelle des défis et aussi des opportunités de la vision du régime minier de l’Afrique. »

Le pacte identifie un certain nombre d'engagements par des gouvernements et des sociétés minières à réaliser des avantages énoncés dans la vision du régime minier de l’Afrique. Son lancement a été reconnu par M. Simon Tuma Waku au nom de l'association de l'industrie minière de l'Afrique du Sud (MIASA), représentant les chambres des mines de toute la région de la communauté de développement d'Afrique australe (SADC), qui a également adressé les participants du dîner.

« Le pacte que nous lançons aujourd'hui inclût une liste de normes qui pourraient servir comme point de référence pour les entreprises et les gouvernements à évaluer le rendement, afin de créer des politiques solides qui couvrent une large gamme de principes, » a lu  M. Mugyenyi.

 

Note pour les éditeurs sur la vision du régime minier de l’Afrique :

Adoptée par les chefs d'État africains en 2009, la vision du régime minier de l’Afrique (AMV) est une initiative mené par le continent avec le but de lutter contre le paradoxe d’une grande richesses minérales qui existe à côte de la pauvreté. Plus simple à dire, l'AMV présente un cadre pour l'exploitation des ressources minérales transparente, équitable et optimale afin de soutenir une croissance durable et le développement socio-économique en Afrique.

 

Pour plus d’information, s’il vous plaît contactez : Daisy Leoncio, Chargé de Communication, Centre Africain de Développement Minier (AMDC) à dleoncio@uneca.org  ou visitez-nous à www.africaminingvision.org.