Quels sont les défis de DITE en Afrique?

Plusieurs obstacles peuvent entraver la mise en œuvre de diverses initiatives de développement en matière de numérisation sur le continent. Ceci inclut mais ne se limite pas à :

DITEBarrières physiques (développement de la large bande, manque de services / infrastructures dans les zones rurales et les camps);

DITEBarrières économiques (frais d’inscription et frais de déplacement dans les villes pour s’enregistrer);

DITEManque de prise de conscience de l’importance de l’enregistrement des actes d'état civil et des procédures d’enregistrement des naissances;

DITEQuestions juridiques (absence de lois permettant l’enregistrement des actes d’état civil des non-nationaux, y compris les réfugiés et les apatrides) et obstacles administratifs.

DITE

L’identification numérique et l’économie numérique se développent sur la confiance. Les violations de la confidentialité des données, les cyber-attaques et la cyber-fraude se multiplient dans le monde, ce qui a une incidence sur la productivité, les revenus et la confiance des clients dans l’économie numérique. Bien que l’identification numérique soit conçue pour atténuer les faibles niveaux de confiance dans l’économie numérique (et le commerce électronique en particulier), un niveau de confiance élevé est également nécessaire pour que les systèmes d’identité numérique puissent être une réussite ; c’est-à-dire faire confiance à l’autorité émettrice d’identifiant, à la conception de l’identité et à la technologie. Il est donc important que les pays africains disposent d’une réglementation adéquate ; en particulier autour de la gouvernance des données et des plateformes numériques, afin de préserver la confiance dans la numérisation.