Politique Agricole en Afrique

Annonce du cours en bref

Dates : 24 juillet - 04 août 2017
Durée: : 2 semaines
Langues: : Bilingue (Français et Anglais)
Lieu: : Dakar, Senegal
Domaine: : Politique agricole
Frais d’inscription : 2500 dollars E.U. (Ne prenant pas en compte le coût du voyage par avion ainsi que les frais de subsistance)
Bourses: : Oui (l'IDEP offre un nombre limité de bourses partielles ou entières aux admis)
Date limite de réception de candidatures : 16 juin 2017

Objectifs du cours

Le cours a pour but d'assurer une formation en politique agricole afin de renforcer et/ou de renouveler les connaissances et la capacité des décideurs africains, y compris les gestionnaires supérieurs, les négociateurs, les conseillers, les planificateurs et analystes, à faire face aux principaux défis en matière de développement du secteur agricole en tant que moteur central de développement économique et de politique sociale nationaux. Ce faisant, le cours est conçu de façon à exposer aux participants non seulement l'état actuel des connaissances et des leçons comparatives en cours en Afrique, mais aussi quelques-unes des meilleures pratiques pouvant servir d'exemples pertinents sur la façon dont un modèle de politique agricole intégré et global a servi à promouvoir la transformation économique et le bien-être social.

Le cours s'intéressera aux questions de politique communes à la plupart des gouvernements africains. Il s'agit notamment de l'amélioration de la production et de la productivité agricoles, du renforcement des relations entre l'agriculture et les autres secteurs économiques, du renforcement de la sécurité alimentaire nationale, de la lutte contre la pauvreté, de l'amélioration de l'emploi, de la promotion de la durabilité environnementale et du renforcement des moyens d'existence durables dans les zones rurales, y compris l'égalité du genre. Ce sont là des questions qui ont été aussi soulevées par la Commission de l'Union Africaine, les Communautés Économiques Régionales (CER), la Commission Economique pour l'Afrique (CEA), la Banque Africaine de Développement (BAD) ainsi que par le Nouveau Partenariat pour le Développement de l'Afrique (NEPAD).