A propos du Bureau

Le Bureau de la CEA en Afrique du Nord est basé à Rabat, Maroc, et couvre sept pays : l'Algérie, l'Egypte, la Libye, le Maroc, la Mauritanie, le Soudan et la Tunisie.

La mission principale du Bureau est de renforcer la capacité de ses Etats membres à formuler et mettre en œuvre, sur la base de données fiables, des politiques et programmes à même de contribuer à la transformation économique et sociale de l’Afrique du nord. Le Bureau a vocation à faciliter le travail en réseau et l'échange d'informations parmi les acteurs du développement, tout en constituant un lien entre ces acteurs et la CEA.

Les domaines prioritaires d’activité du Bureau sont : l’analyse des dynamiques du développement économique et social et de l’intégration régionale, le développement social avec notamment les questions de genre et la jeunesse, le développement durable avec un accent particulier sur la gestion des ressources naturelles, les effets du changement climatique et la sécurité alimentaire, les technologies, l’innovation et la gestion des connaissances.

Pour servir ses États Membres, le Bureau s’appuie sur un réseau de partenaires dont les Gouvernements en général et les Instituts Nationaux de Statistiques en particulier, les organisations sous régionales impliquées dans les programmes de développement et d'intégration des pays, les organisations de la société civile, le secteur privé, le monde académique, les medias…

L'organe statutaire du Bureau est le Comité intergouvernemental d'experts (CIE).

Le Comité Inter-Gouvernemental d'Experts (C.I.E.)

Le Comité Intergouvernemental d'Experts (CIE), est constitué des représentants des Gouvernements des sept pays de la sous-région qui se réunissent chaque année pour délibérer sur une sélection de sujets d’intérêt et d’importance pour leur développement économique et social. Le CIE assure la supervision et le suivi du programme de travail du Bureau de la CEA en Afrique du Nord. Dans une démarche inclusive, il associe à ses travaux les représentants de la société civile, du secteur privé, du monde académique, des medias ainsi qu’aux Institutions partenaires de la CEA.

A l'issue de chaque session, le Comité adopte un rapport qui contient une synthèse de ses débats et des recommandations. Ce rapport est ensuite soumis à la Conférence des ministres africains responsables des finances, du plan et du développement économique de la CEA pour examen et adoption.