Étude pilote pour le suivi de la mise en œuvre de la déclaration de l’UA sur le foncier, révélée au Ghana

Printer-friendly version

Accra, Ghana, le 18 juillet 2017 (CEA) – L’Initiative sur les politiques foncières (IPF) et l’Institut international de recherche sur les politiques alimentaires (IFPRI) organiseront ce jeudi, un premier atelier à Accra, au Ghana, pour le lancement du projet de suivi et d’évaluation fonciers en Afrique (MELA), une étude pilote pour suivre les progrès réalisés dans la mise en œuvre de la Déclaration de l’Union africaine sur les enjeux et les défis liés au foncier dans 12 pays africains.

L’atelier fait suite à la réunion conjointe de l’IPF et de l’Initiative sur les droits et les ressources (RRI) avec les Commissions africaines sur le foncier. Participent à la réunion qui a pour thème « Garantir les droits fonciers communautaires », des représentants des États membres, des Communautés économiques régionales (CER), des partenaires de développement et des experts techniques sur les questions de régimes et de gouvernance fonciers sur le continent.

La Coordonnatrice de l’IPF, Joan Kagwanja, affirme que le projet pilote vise à élaborer une base de données de référence complète qui servira de base au suivi des progrès à l’avenir dans la mise en œuvre de la Déclaration de l’UA sur le foncier en Afrique.

Le projet pilote fera également le suivi des progrès réalisés dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques au cours des sept dernières années dans les pays sélectionnés ; il documentera et diffusera les meilleures pratiques en matière d’élaboration et de mise en œuvre des politiques afin d’informer les processus politiques sur l’ensemble du continent et renforcera et soutiendra les capacités des États membres à assurer un suivi régulier et des rapports sur les progrès réalisés dans l’élaboration et la mise en œuvre de politiques foncières.

« Une prise de décision et une mise en œuvre efficaces nécessitent des informations rapportant si oui ou non les gouvernements font du bon boulot ou s’ils obtiennent ou non les résultats escomptés. Il est donc important que nous lancions ce projet pilote pour voir ce qui s’est passé sur le terrain au cours des dernières années et que nous proposions des recommandations pour accélérer les choses de manière à ce qu’elles soient inclusives et bénéfiques pour tous », indique Mme Kagwanja.

Le projet attirera d’autres acteurs, y compris des fonctionnaires des ministères concernés, des représentants des CER, des Organisations de la société civile (OSC), des organisations d’exploitants agricoles, de la recherche et du milieu universitaire, du secteur privé et des partenaires du développement.

Mme Kagwanja révèle que le projet pilote de l’IPF et de l’IFPRI vise également à contribuer à la mise en œuvre de la Déclaration de l’UA sur les enjeux et les défis fonciers en Afrique en soutenant les États membres de suivre les progrès réalisés dans la formulation et la mise en œuvre des politiques foncières.

Ceci, dit-elle, aidera à améliorer les processus et les résultats des réformes foncières sur le continent.

Le projet visera spécifiquement à améliorer les connaissances sur les processus et les résultats de la politique foncière en Côte d’Ivoire, en République démocratique du Congo (RDC), en Éthiopie, au Kenya, à Madagascar, au Malawi, au Niger, au Nigéria, au Rwanda, en Tanzanie, en Ouganda et Zambie.


Publié par:

La Section des communications
Commission économique pour l’Afrique 
BP 3001 
Addis-Abeba (Éthiopie) 
Tél. +251 11 551 5826 
Adresse électronique : ecainfo@uneca.org