Le forum régional sur le développement durable s’achève à Addis-Abeba

Printer-friendly version

Addis-Abeba, le 19 mai 2017 (CEA) – L’édition 2017 du Forum régional africain sur le développement durable (ARFSD) de 2017 a pris fin ce vendredi, à Addis-Abeba. Les participants ont adopté un document final qui sera présenté lors du Forum politique de haut niveau sur le développement durable de 2017 (HLPF), qui se tiendra en juillet, à New York, sous les auspices du Conseil économique et social (ECOSOC).

Le document final traite de la volonté du continent de stimuler la croissance durable sur le continent, de créer des emplois et d’éradiquer la pauvreté sous toutes ses formes et dimensions, entre autres.

Dans ses remarques de clôture, Fatima Denton, Directrice de la Division pour les initiatives spéciales, de la Commission économique pour l’Afrique (CEA), dit : « Les délibérations et les expériences très riches qui ont eu lieu au cours des derniers jours témoignent du dévouement que tous les représentants ici, ont fait preuve dans le processus ainsi que d’une réaffirmation du type d’avenir que nous voulons tous pour l’Afrique ».

« Je me réjouis qu’ensemble, nous ayons pu convenir de la contribution collective de l’Afrique au Forum politique de haut niveau sur le développement durable de 2017, car ces recommandations ont une formidable opportunité d’aider les pays africains à réaliser leurs objectifs durables », ajoute-t-il.

Mme Denton déclare que les engagements d’aujourd’hui ne tenaient pas seulement à répondre aux besoins d’aujourd'hui, mais à les réaliser tout en transformant durablement l’économie et la population croissante du continent.

« Les Objectifs de développement durable sont bien à notre portée, mais nous devons nous assurer qu’ils seront traduits dans les politiques et les cadres ; nous devons donc nous mobiliser sur ces questions et aussi au niveau international pour promouvoir les priorités de l’Afrique », dit-elle et ajoute que le document final qui prend une position forte pour garantir une croissance et une prospérité inclusives et durables pour tous sur le continent parle de lui-même.

« Il nous appartient maintenant d’être les maîtres de notre propre destin et de le renforcer avec des mesures audacieuses, une action et un courage pour le faire avancer », déclare Mme Denton.

L’ARFSD, qui a eu lieu sous le thème « Assurer une croissance et une prospérité inclusives et durables pour tous » suit les progrès dans la mise en œuvre des 17 ODD qui sont au cœur de l’Agenda 2030 pour le développement durable alors que la lutte dans le monde pour éradiquer la pauvreté et promouvoir la prospérité se poursuit.

En Afrique, les ODD sont mis en œuvre simultanément et de manière intégrée avec le premier plan décennal de mise en œuvre de l’Agenda 2063, le cadre stratégique de cinquante de l’Afrique pour la transformation socio-économique qui a pour objectif d’accélérer la mise en œuvre des initiatives continentales passées et existantes pour une croissance et un développement durables.

Le thème de la troisième session du forum régional reposait sur un certain nombre de considérations et de tendances relatives à l’élimination de la pauvreté en Afrique. L’une des principales observations concerne la croissance économique en Afrique qui a été insuffisante pour éradiquer la pauvreté.

De plus, la croissance générée jusqu’ici a été en grande partie inégale.

L’élimination de la pauvreté et la promotion de la prospérité en Afrique dépendent donc de la promotion d’une croissance inclusive et durable, ont convenu les participants sur leur document final au forum de haut niveau.

La réalisation de l’égalité hommes-femmes, l’autonomisation des femmes et la prise en compte des jeunes dans la planification et la mise en œuvre du développement sont des dimensions essentielles de l’inclusion dans la région, ajoutent-ils.

Le forum a entrepris un examen approfondi de la mise en œuvre du groupe d’Objectifs de développement durable pour le HLPF de 2017 sous les sous-thèmes de l’éradication de toutes les formes de pauvreté en Afrique ; Mettre fin à la faim et parvenir à la sécurité alimentaire en Afrique ; Assurer une vie saine et promouvoir le bien-être pour tous ; Promouvoir l’égalité hommes-femmes et autonomiser les femmes et les filles; Renforcer les infrastructures résilientes et promotion une industrialisation et une innovation inclusives et durables ; conserver et utiliser de façon durable les océans, les mers et les ressources marines pour le développement durable.

La CEA, la Commission de l’Union africaine (CUA), la Banque africaine de développement (BAD) et d’autres Organismes des Nations Unies ont organisé l’édition 2017 de l’ARFSD en prévision du prochain HLPF. L’ARFSD fournit des conseils politiques, une orientation et des recommandations pour le développement durable aux États membres, y compris le suivi et l’examen des progrès dans la mise en œuvre des engagements du développement durable.

Site web de réunion


Publié par:

La Section des communications
Commission économique pour l’Afrique 
BP 3001 
Addis-Abeba (Éthiopie) 
Tél. +251 11 551 5826 
Adresse électronique : ecainfo@uneca.org