Le Projet pilote visant à intégrer les questions de gouvernance foncière dans l’agriculture lancé en RDC

Printer-friendly version

Kinshasa, R.D. Congo, le 10 août 2017 (CEA) – L’Initiative pour les politiques foncières (IPF) s’est récemment rendu à Kinshasa, en République démocratique du Congo où elle a lancé un projet pilote qui vise à intégrer les questions en matière de gouvernance foncière dans le Programme détaillé pour le développement de l’agriculture en Afrique (PDDAA).

Le lancement a eu lieu lors d’un atelier de lancement organisé par l’IPF en partenariat avec le gouvernement de la RDC.

Le projet pilote aidera le pays à intégrer la gouvernance foncière dans les stratégies et les plans agricoles et à faire en sorte que les programmes de réforme garantissent les droits fonciers, offrent un accès égal à la terre et encouragent les investissements agricoles responsables en vue de faire progresser la transformation agricole et rurale.

Cela générera des preuves, sensibilisera et renforcera les capacités de la RDC à mieux faire face aux préoccupations telles que l’accès inégal des femmes à la terre, l’insécurité du régime foncier, en particulier dans les terres communales, l’insuffisance d’une cartographie et l’aménagement du territoire pour guider les investissements fonciers.

Dans ses remarques officielles lors de l’atelier, Léon Ntondo Lumuka, Secrétaire général du ministère des affaires foncières, félicite l’IPF d’avoir choisi la RDC pour faire partie des six pays sélectionnés pour le lancement du projet pilote.

« Le projet nous donnera l’occasion d’intégrer les indicateurs de gouvernance foncière dans nos résultats et nos cadres de suivi pour assurer le suivi des programmes du secteur agricole au niveau national », déclare-t-il.

Il réitère l’engagement de son gouvernement à exploiter et à soutenir le partenariat qui a déjà été créé entre les ministères des affaires foncières et de l’agriculture et d’autres parties prenantes pour faciliter le succès de la mise en œuvre du projet.

Pour garantir le succès du projet, les participants ont décidé de créer un groupe de travail formel en vue d’élaborer le plan d’activités du pays pour intégrer la gouvernance foncière dans le Programme national d’investissement agricole du pays (PNIA).

Les participants ont convenu que le groupe de travail devrait comprendre des experts de haut niveau des ministères des affaires foncières, de l’agriculture, de l’aménagement du territoire et quatre experts d’acteurs non étatiques représentant des Organisations non gouvernementales, les autorités traditionnelles, le secteur privé et les organisations d’exploitants agricoles pour assurer une participation effective et s’approprier le projet.

Ils ont également convenu d’intégrer le projet dans le plan de travail de la Commission nationale pour la réforme agraire.

Le projet pilote, qui est mis en œuvre par l’IPF pour faciliter la mise en œuvre de l’Agenda de l’Union africaine sur le foncier, cible également la Côte d’Ivoire, le Madagascar, le Malawi, le Rwanda et la Tanzanie.

Le projet est soutenu par le Fonds international de développement agricole (FIDA) et l’Union européenne (UE).

 

Publié par:
La Section des communications
Commission économique pour l’Afrique
BP 3001
Addis-Abeba (Éthiopie)
Tél. +251 11 551 5826
Adresse électronique : ecainfo@uneca.org