Le rapport régional sur l’Indicateur du développement et des inégalités entre les sexes en Afrique (IDISA) est en train d'être finalisé

Printer-friendly version

Addis-Abeba, le 9 octobre 2017 (CEA) - Le Centre Africain pour le Genre organisera une réunion du groupe d'experts du 9 au 10 octobre 2017 à Addis-Abeba, en Éthiopie, pour recevoir des recommandations pour la finalisation du rapport régional sur l’Indicateur du développement et des inégalités entre les sexes en Afrique (IDISA).

Le Centre dirige le travail sur le genre et le développement au sein de la Commission économique pour l'Afrique.

La réunion rassemblera environ 40 participants qui comprendront les secrétaires principaux des ministères chargés de la supervision des affaires de genre et des représentants des bureaux nationaux de statistique de la Guinée, du Libéria, de la Namibie, du Niger, du Rwanda, des Seychelles, du Sierra Leone, de l'Afrique du Sud, du Swaziland et du Zimbabwe depuis la phase III de l'AGDI et le Tchad , Guinée-Bissau, Maurice, Mauritanie et São Tomé et Principe à partir de la phase IV de l'AGDI. D'autres sont des statisticiens et des experts dans les domaines d'intérêt de l'indice.

Lorsqu'il est prêt, le rapport fournira aux États membres des données et des informations utiles pour améliorer la planification, le contrôle et la prise de décisions sur l'égalité entre les sexes et l'autonomisation des femmes. Les décideurs et les activistes du genre seront mieux en mesure de comprendre les problèmes qui entravent la mise en œuvre des recommandations contenues dans les rapports nationaux de l’IDISA. Ces rapports figurent dans le rapport régional à finaliser lors de la réunion. Le document final permettra au Centre africain pour le genre de se positionner davantage pour intégrer plus efficacement le genre dans les politiques et les programmes entrepris par les États membres pour parvenir à l'Agenda 2030.

Les programmes et les produits du savoir du Centre mettent en évidence la valeur de l'utilisation de statistiques sensibles au genre pour décider des priorités politiques nationales. À cet égard, l'Initiative continentale pour l'égalité entre les sexes et l'autonomisation des femmes vise à produire des statistiques précises et des recherches sur les politiques, y compris la consolidation de l'Indice africain du genre et du développement.

La Commission économique pour l'Afrique a présenté l'IDISA en 2004 qui mesure l'écart dans le statut des hommes et des femmes africains. I’IDISA évalue également les progrès accomplis par les gouvernements africains dans l'application des politiques pour l'égalité des femmes et des filles dans la société. Ceci, ensuite, confirme l'objectif 5 des Objectifs de développement durable des Nations Unies, qui appellent à l'égalité entre les sexes et à l'autonomisation de toutes les femmes et les filles.

Malgré les progrès des femmes africaines depuis des années 1960, les attitudes culturelles, sociales, économiques et politiques axées sur les hommes continuent d'étouffer l'autonomisation des femmes. Les statistiques sur le genre sont très nécessaires à la planification et à la mise en œuvre des politiques, des programmes et des projets et également nécessaires pour surveiller et évaluer les politiques, les programmes et les projets et fournir la base de données probantes pour la recherche. En outre, les statisticiens pourront institutionnaliser la collecte, l'analyse, la gestion et la diffusion de ces données dans les systèmes statistiques nationaux.

Jusqu'à présent, 41 pays ont entrepris les études nationales sur rapport régional sur l’IDISA. L'Afrique du Sud a entrepris le processus deux fois.

 

Publié par:

La Section des communications
Commission économique pour l’Afrique
BP 3001
Addis-Abeba (Éthiopie)
Tél. +251 11 551 5826
Adresse électronique : ecainfo@uneca.org