Quelle politique sociale transformatrice pour ne laisser personne pour compte en Afrique ?

Dakar, 10 Août 2018 – Dans le cadre de sa série de séminaires, l’IDEP a abrité une table ronde sur le thème « Quelle politique sociale transformatrice pour ne laisser personne pour compte en afrique ?  ». Ce séminaire a regroupé plus d’une vingtaine d’experts africains : des fonctionnaires des Etats membres réunis à l’occasion du programme de renforcement de capacités sur la politique Sociale, ainsi que des universitaires travaillant sur des questions relatives au développement du continent. La table ronde s’est tenue le 09 Août 2018 dans la salle de conférence de l’IDEP.

En mettant en œuvre l’Agenda 2030, la communauté internationale promet que personne ne sera laissé pour compte. Ainsi, les États membres des Nations Unies se sont engagés à atteindre en priorité les personnes les plus démunies.

En s’engageant à réaliser un développement durable, la communauté internationale a reconnu que la dignité des personnes est fondamentale à l’atteinte des buts et objectifs de l’Agenda 2030 pour toutes les nations, tous les peuples et tous les segments de la société. Cet aspect représente une amélioration cruciale par rapport aux objectifs du millénaire pour le développement (OMD). Les politiques relatives aux objectifs du développement durable (ODD) ne seront efficaces que lorsqu’elles réaliseront la promesse de ne laisser personne pour compte. Tous les pays, y compris les pays africains, sont engagés dans la réalisation de cette promesse.

La politique sociale transformatrice est au centre de la nouvelle stratégie de développement permettant de réaliser les ODD. La politique sociale ainsi que le rôle qu’elle pourrait jouer dans le développement national et régional en Afrique ont cristallisé une plus grande attention. L’Union Africaine a adopté en novembre 2008 un cadre panafricain de politique sociale (CPS). La communauté internationale a pris l’engagement de ne laisser personne pour compte, dans le cadre de l’effort pour la réalisation des ODD.

Le séminaire a été meublé par deux présentations portant sur « Politique sociale transformatrice pour une transformation structurelle de l’Afrique » et « Que signifie ne laisser personne pour-compte en Afrique ? »  respectivement délivrées par Pr. Jimi O. Adesina, PhD MASSAf, Professeur & DST/NRF SARChI Chair politique sociale, College of Graduate Studies, UNISA et Dr. Mustapha Sadni Jallab, Chef, Division Formation et Recherche, et Mme. Mbathio Samb, responsable adjoint de recherche, suivies d’une discussion très riche.

Ce séminaire a permi de discuter de la dynamique des politiques sociales en Afrique et d'apporter une perspective politique au principe des ODD convenus par les États membres en 2015 : « Ne laisser personne pour compte ».

 

Plus d’informations et contact presse/media :

Mme Mbathio SAMB : 33.829.55.12 ; m.samb@unidep.org ou samb1@un.org

Suivez-nous :