Vera Songwe lance le Women and girls startup challenge pour promouvoir l’entrepreneuriat numérique.

Printer-friendly version

Abidjan, Côte d’Ivoire, le 28 novembre 2017 (CEA) - La Secrétaire exécutive de la Commission économique pour l’Afrique (CEA), Mme Vera Songwe, appelle les pays à privilégier la créativité et l’innovation pour les femmes afin de leur donner « toutes les opportunités requises pour en récolter les fruits et ainsi réaliser un développement durable et inclusif ». Telles sont ses paroles, cette semaine, lors du lancement de l’initiative Women and Girls Startup Challenge (Défis rencontrés par les femmes et les filles qui veulent démarrer leurs entreprises) à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Cet évènement intervient au cours d’une réunion qui a pour thème « Transformation novatrice et inclusive axée sur les femmes ». L’initiative vise à promouvoir l’entrepreneuriat des femmes dans le numérique, l’autonomisation économique et les projets d’activités pour celles-ci. Elle aidera également à mobiliser des fonds pour ces jeunes femmes entrepreneurs dans le numérique.

Mme Songwe, qui est le sponsor de l’initiative, souligne que grâce à l’engagement collectif, les filles et les femmes devraient être soutenues pour devenir ce qu’elle appelle les « acteurs numériques clés, dynamiques et stratégiques » en stimulant leur créativité. Elle promet aux jeunes entrepreneurs qu’elle ne ménagera aucun effort pour réunir le secteur privé, les décideurs et les associations afin de soutenir cette initiative. « Votre succès pourrait déclencher le lancement d’un mouvement plus vaste à l’échelle du continent », déclare-t-elle.

L’initiative Women and Girls Startup Challenge a pour objectif de donner l’opportunité aux femmes entrepreneurs en devenir de soumettre leurs projets en ligne et de faire une présentation de dix minutes devant un jury composé de professionnels chevronnés. Le suivi par le mentorat ou l’accès au financement est également inclus.

Outre le lancement de l’initiative, la Secrétaire exécutive a prononcé un discours lors de la réunion, ayant trait au sous-thème « Contribuer plus efficacement à l’Agenda du développement durable pour les filles et les femmes à travers la numérisation ».

« Bien que l’évolution numérique ne soit pas une panacée, ses opportunités de voir les femmes participer au développement durable et en tirer les avantages qui peuvent découler de ce processus sont incommensurables », indique-t-elle.

Elle note que l’accès et le contrôle des informations sur les produits, ainsi que la composition et les autres types de variables essentielles à la transformation de ces produits, déterminent la participation des femmes aux chaînes de valeur - de la production à la vente sur le marché. « Ceci est essentiel, non seulement pour la transformation structurelle de l’économie africaine, mais aussi pour le retour sur investissement », fait-elle savoir.

Le Directeur du Bureau sous-régional de la CEA pour l’Afrique de l’Ouest, M. Dimitri Sanga, était du voyage avec la Secrétaire exécutive.

Le lancement de Women and Girls Startup Challenge s’inscrit dans le cadre de la première édition de la « Femmes, numérique et développement », également connue sous le nom de FENUD, le plus grand évènement dédié aux filles et aux femmes dans le domaine des TIC en Afrique francophone. L’évènement s’est tenu à Abidjan du 16 au 17 novembre 2017.


Pour plus d’informations, veuillez contacter :

Tahirou Gouro, Chargé de communication, CEA-BSRO / AO.
Mob : +227 90 99 99 39, Courriel : gouro2@un.org
Bureau sous-régional pour l’Afrique de l’Ouest
428 Avenue du Fleuve Niger
B.P. : 744
Niamey, Niger

Tél.: (+227) 20 722961
Fax : (+227) 20 722894
Site : www.uneca.org/sro-wa