Afrique centrale

Bureau sous-régional de la CEA en Afrique centrale

Bureau pour l’Afrique centrale
Situé à Yaoundé, Cameroun, le Bureau Sous-Régional pour l’Afrique centrale de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA/BSR-AC) couvre les Etats membres suivants : le Cameroun, le Congo, le Gabon, la Guinée Equatoriale, la République Centrafricaine, la République Démocratique de Sao Tome & Principe et le Tchad.

Vous êtes ici

Message d'erreur

Notice : Undefined variable: eventstartdate dans include() (ligne 60 dans /var/www/html/sites/all/themes/theme/templates/events/views-view-field--events--block-13--field-event-date-6.tpl.php).

I.                  CONTEXTE ET JUSTIFICATION

L’initiation d'un label Made in Central Africa se fonde sur le principe qu'un tel label, présenté comme marqueur de l'origine de produits de qualité provenant de la sous-région, stimulerait une saine concurrence dans la production industrielle et des services pour le commerce de qualité au niveau sous-régional puis intra-africain, dans le contexte de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf). Ceci est dans l'esprit du Consensus de Douala sur la diversification économique en Afrique centrale du septembre 2017. Exemples : le label Proudly South African initié en 2001 et l'initiative Made in Rwanda lancée en 2015.

Pour porter le label Made in Central Africa conformément aux règles d'origine établies par la CEEAC et la CEMAC, un produit doit :

  1. Être entièrement originaire de la sous-région (ceci concerne les produits à l'état brut issus de la flore et de la faune de la sous-région ainsi que de l'artisanat)
  2. Être fabriqué en incorporant au minimum 40% des matières premières provenant des États membres de la région
  3. Être fabriqué avec des matières premières et consommables d'origine étrangère en totalité ou en partie mais avec au moins 30 pour cent de valeur ajoutée sur place avant imposition

Une fois qu’une entreprise s’est assurée que son produit répond à l’un de ces critères, elle sollicite

  1. L'acceptation du produit dans le régime tarifaire préférentiel via le Comité national d'accréditation tarifaire préférentiel de chaque pays ; et
  2. L'attribution d'un certificat d'origine

Un label unique Made in Central Africa, pourra donc servir de matérialisation optionnelle de l'origine et fière appartenance de tels produits à la sous-région.

 

II.               OBJECTIFS DE LA CRÉATION D'UN LABEL MADE IN CENTRAL AFRICA

  1. Identifier fièrement les produits de qualité en provenance d’Afrique centrale et laisser une empreinte/marque populaire dans l'esprit des consommateurs
  2. Inciter les entrepreneurs et les industriels à faire d’avantage d’efforts en matière de valeur ajoutée et d'assurance qualité
  3. Rassurer les consommateurs et notamment ceux de la sous-région, sur l'originalité des produits qu'ils consomment et les inciter à « acheter sous-régional »
  4. Démontrer la détermination de l'Afrique centrale à poursuivre la diversification verticale et horizontale induite par le commerce
  5. Renforcer à terme le commerce intra-sous-régional et intra-africain